Review de set M13 : Rouge (1/2)

Courage, plus que 2 couleurs ! C’est maintenant au tour du Rouge de montrer ce qu’il sait faire dans M13. Rappelons, à toutes fins utiles, l’URL du spoiler

Vendeur d’Armes :

Je dirai bien que cette carte est pratique en Limité, si ce n’est que le Limité ne comprend finalement pas des tonnes de Gobelins (5 cartes communes seulement). Elle a au moins le bon goût de se sacrifier elle-même, en faisant une Balafre de Flammes à seulement 5 manas. Quelle bonne affaire !

Sanglier Lamecroc :

Une carte correcte pour le Limité, sans aucune application en Construit.

Minotaure des canyons :

idem.

Chandra, le Brandon :

Introduite en M12, cette nouvelle version de Chandra est la plus puissante des 3, mais n’a hélas pas rencontré beaucoup de succès dans la mesure où son principal intérêt (copie de sort pour -2) nécessite une masse critique de bons sorts dans le deck pour être rentable, ce qui la rend du coup particulièrement vulnérable dans la mesure où son +1 ne lui permet pas de se défendre aisément. Le potentiel est néanmoins là pour avoir un excellent

Furie de Chandra :

Après l’Outrage de Chandra, sa Furie. Quelle caractérielle, cette Chandra ! Autant je rechigne à utiliser Hache de Lave en Limité, autant j’apprécie une variante qui permet soit de nettoyer quelques tokens, soit de faire un combat trick pour un coût raisonnable.

Emeute au hachoir :

L’illustration originelle était intitulée « Joueurs Rouges découvrant le spoiler de M13″. Cette carte sera peut-être le nouvel Envahissement en Limité. Peut-être.

Cratériser :

Parce que Démolition était trop fort pour 4 manas, il est important de le nerfer un peu. Je trouve pathétique cette façon d’insister pour avoir un sort de destruction de terrain commun en rouge dans chaque set, systématiquement inutilisable. La destruction de terrain fait théoriquement partie du Rouge dans la roue des couleurs, mais des années de vagissements de joueurs infichus de mettre la bonne proportion de terrains dans leurs decks et voulant quand même jouer des decks démarrant à 5 terrains ou plus ont fait que WotC a, comme pour la contremagie, décidé de céder à la facilité. Admettons le une bonne fois pour toute, et rangeons au placard la destruction de terrain avec le regroupement histoire d’éviter de gaspiller des slots.

Pataugeur de boue pourpre :

Tiens, un Sedge Troll. Le coût de régénération est un peu cher sans être totalement prohibitif, et les stats relativement agressives. A 3/2 pour 2 manas, ce pataugeur pourrait être joué en Construit.

Progéniture Dragon :

Une carte avec Souffle de Feu et de l’évasion pour 2 manas ? A voir. Une de mes tactiques préférées actuellement en deck Rouge (bien que ce type de decks soit très mal positionné) est d’associer un Forgeron de Pierre avec un Phénix de Chandra, afin justement d’avoir le Souffle de Feu sur une créature évasive. Cette Progéniture pourrait remplir un rôle similaire (sans la célérité, qui est une part importante).

Ferveur :

Il est possible qu’un deck utilisant Krenko et Ferveur génère assez de gobelins avec Célérité pour être efficace. Il est aussi possible que de rééditer le Chef de Clan Gobelin aurait eu le même effet en mieux.

Elémental de Feu :

Cette carte est bien calculée au niveau du coût pour le Limité, et bien évidemment injouable en Construit.

Phénix Ailefeu :

Le Phénix de Chandra était une bonne carte, avec un coût raisonnable. Le Phénix de Magma était très intéressant du fait de son rôle de semi-sweeper récurrent. Bien que restreint par l’Art des Métaux pour la récursion, le Phénix de Kuldotha avait des stats intéressantes. Le Phénix Ailefeu n’a rien de tout cela.

Flammes du Brandon :

Arc Lightning est une bonne carte. Flammes du Brandon le sera aussi, une fois bien sûr que la Trace d’Arc électrique sera sortie du format. Pour l’instant, le coût de 3 me paraît trop cher, sachant que la répartition 1/2 est la plus fréquente, et qu’il est rare qu’un deck ait besoin de plus de 4 effets de ce type.

Dragonnet du Fourneau :

A 4 manas pour une 2/2 Vol Souffle de Feu, ce Dragonnet n’enflamme pas mon imagination. Raisonnable en Limité, toutefois.

Incendiaire gobelin :

Comme il ne s’agit pas d’un Fanatique Mogg, les occasions de le rendre vraiment utile manquent souvent.

Bouffon de combat gobelin :

Très cher pour l’effet. Permet éventuellement de tourner autour du contact mortel en Limité.

Goliath dos-ménil :

Ah, une 6/6 sans évasion ni protection pour 7 manas, avec une aptitude « Win More » ? Vous ne m’entendrez même pas dire que c’est une bonne carte pour le Commander, puisque ce n’est pas le cas. :)

Fureur embrasée :

Bien que n’étant pas fan des combat tricks, celui-ci est intéressant dans la mesure où il permet au moins de changer significativement l’issue d’un combat grâce à l’initiative.

Krenko le Caïd :

Comme pour les autres créatures légendaires de M13, Krenko a du potentiel, avec un coût raisonnable pour doubler le nombre de gobelins chaque tour. Le problème est l’absence de Lord gobelin en M13…

Commandement de Krenko :

Sans vrai Lord, il est peu probable que cette carte fasse des étincelles. A voir ce que Ravnica peut apporter à ce niveau.

Publié dans Reviews, Sans catégorie | Laisser un commentaire

Review de set M13 : Noir (2/2)

Et nous revoici pour essayer de finir tranquillement notre revue des cartes noires de M13. Comme d’habitude, je rappelle l’URL du spoiler

Homicide :

Ce n’est pas souvent que nous avons un sort de removal noir sans restriction sur la cible. Mais bon, 3 mana c’est cher pour ce genre d’effet.

Mutilation :

Mutilation est vraisemblablement ce qui se rapproche le plus d’un sweeper efficace, à condition de jouer mono-noir (pré-rotation) ou mono-marais (si les shocklands sont réédités). Le gros intérêt de Mutilation est de bypasser les clauses d’invulnérabilité et de régénération.

Nefarox, Suzerain de Grixis :

Si les Titans étaient surpuissants, nous avons ici une nouvelle variété de créature pour 6 manas qui semblent nettement plus gérable : pas de card advantage de fou dès l’entrée en jeu, des stats très bonnes, et un lien avec la mécanique du set. Bien sûr, on est loin de l’Archange Sublime.

Liche au Phylactère :

Si la Liche n’a pas été jouée en même temps que le bloc Mirrodin, ce n’est pas maintenant qu’elle va commencer… :(

Exécution Publique :

Du removal pour seulement 6 manas, avec un combat trick accroché au bout. Fantastique !

Rats voraces :

Ces rats vont bien s’entendre avec le Chat Noir d’Avacyn… A noter une combo agaçante avec le Cabinet du Conjurateur. :)

Reviviscence :

Je rappelle aux lecteurs ayant raté le bloc Innistrad que les Sacres de Déterrement resteront valides aussi longtemps que le Reviviscence M13…

Servant de Nefarox :

Parmi les créatures Exaltation, ce servant ne souffre pas vraiment la comparaison avec les deux chevaliers.

Spectre de Shimia :

Un effet vraiment puissant, capable de démolir des stratégies entières, sur un corps assez fragile. Nous verrons bien si cette créature sera utilisée, mais il y a un certain potentiel.

Signature de sang :

Si des jeux contrôle avec de fortes composantes noires voient le jour, cette carte en fera certainement partie, son coût converti la rendant plus pratique à jouer que Divination. Sans oublier le facteur troll consistant à finir un adversaire avec (déjà fait).

Ame tourmentée :

Cette âme fait bien pâle figure comparée au Pisteur invisible, qui restera légal aussi longtemps, mais dispose quant à lui de la défense talismanique, ce qui le rend bien plus précieux.

Faucon de Nuit vampire :

Ce vampire avait été fortement joué à l’époque de Zendikar, et on comprend pourquoi : ses stats sont extrêmement agressives par rapport à son coût de mana. Il risque de vriller encore un bon nombre de parties en Limité…

Nocturnus Vampire :

Dans le format actuel, la quasi-totalité des bons Vampires sont des cartes rouges et non noires… Un deck Vampire mono-noir n’a pas été jouable depuis un bon bout de temps. Et si l’on en croît Gatherer, les vampires ne pullulent pas sur Ravnica. Le meilleur effet de cette réimpression est de baisser le prix de la carte pour les decks casual, ce qui est déjà une bonne chose.

Goule née du Voile :

Les créatures récursives sont une bonne chose et un des meilleurs effets du Noir (Exécration de Sang, Rampeur des Tombes, Ichoride…), sauf quand cette récursion coûte 5 mana pour une 4/1…

Renaissance abjecte :

Voici une des toutes meilleures nouvelles cartes de l’extension, et coup de chance il s’agit d’une carte commune. Cette carte peut aussi bien servir de 2/2 Flash pour une mana (déjà très bien selon toutes les normes admises), que de carte de Hate ciblée contre les decks Reanimator par exemple.

Cadavre ambulant :

Oh, un Grizzli Noir. Comme quoi les Ours se suivent et ne se ressemblent pas.

Ne plus savoir que faire :

A part nous faire rigoler en nous montrant que Nicol Bolas ne sait pas parler (une typo sur la version française de la carte (« fierté arrogance » ?) et une sur la version anglaise (« patheitc ideas »)), rien à dire sur cette carte si ce n’est qu’il s’agit encore d’une rare pour le Commander, et que cela commence à faire légèrement beaucoup pour un seul set.

Gorgone de Xathrid :

La carte de l’AP est probablement un des meilleurs design top-down (le fait de concevoir une carte Magic en partant d’un effet que l’on souhaite modéliser en terme de règles) de ces derniers sets, et Innistrad était pourtant riche en ce sens. Cette carte va assez vraisemblablement faire des ravages en Limité, mais semble trop coûteuse en Construit.

Goliath Zombie :

Que dire d’une carte strictement faite pour le Limité ? Au moins celle-ci remplit-elle son office.

Conclusion :

Le Noir ne s’en sort pas trop mal dans M13. Contrainte, Mutilation, Homicide, feront vraisemblablement partie de la prochaine génération de jeux contrôle, et le côté aggro est lui aussi présent avec par exemple le Faucon de Nuit Vampire et le Chevalier de l’Infamie. Et un point bonus pour la Renaissance Abjecte.

Publié dans Reviews, Sans catégorie | Laisser un commentaire

Review de set M13 : Noir (1/2)

Après un blanc moyen très réorienté aggro/gain de vie et un bleu catastrophique, nous attaquons la revue des cartes noires de M13. Je rappelle comme d’habitude l’URL du spoiler

Jugement du sang :

Ces effets n’ont jamais été jouables ni en Limité ni en Construit, je doute que celui-ci change la donne.

Chauve-souris chassesang :

Il est évident que dans un monde de 3/2 Vol pour une mana, la chauve-souris aura du mal à faire sa place. Elle reste néanmoins tout à fait jouable en Limité.

Vampire du Trône de Sang :

Ce vampire était utilisé comme kill en combinaison avec la Patricienne des Kalastria de Worldwake. L’artiste de sang peut fournir une combinaison similaire dans le Standard actuel.

Frémissant de peur :

Un combat trick pour le Limité.

Fléau paralysant :

Il fut un temps pas si lointain ou pour une mana noire on avait du removal de meilleure qualité.

Obscure faveur :

Comme son équivalent blanc, cette carte est grosso modo inutile.

Révélation diabolique :

Tiens, une rare pour le Commander injouable dans tout autre format ! Ca faisait longtemps. Un tuteur pour X est une carte puissante, pas de doute, mais le coût de mana prohibitif ne donne pas envie.

Disciple de Bolas :

Une version créature de la Chute Considérable, ce Disciple est une des très bonnes surprises du set, avec un potentiel correct en Construit.

Défouissage :

Un grand classique, toujours raisonnable à jouer dans un deck Limité incluant des créatures décentes.

Contrainte :

Encore un classique, mais jouable en Construit (dans tous les formats Construits, d’ailleurs). Il est agréable de voir un retour de la défausse ciblée pour une mana noire.

Rôdeur de Manteaubrune :

Oh, une mauvaise carte avec la mécanique du set ! Surprenant !

Mort redevable :

Le coût est raisonnable pour du Limité à condition de ne pas vraiment songer à trop utiliser la régénération.

Drain d’essence :

Un removal conditionnel pour 5 ? Je signe où ?

Scorpion géant :

Encore un échappé du Limité Zendikar, ce scorpion rencontrera vraisemblablement plus de succès que le Buffle, espérons-le en tout cas.

Bandit portuaire :

La carte noire du cycle des « gorilles beringeï », le bandit portuaire est hélas plus faible que les autres.

Chevalier de l’infamie :

Similaire à son homologue blanc, mais dans une couleur offrant moins de soutien à ce type de stratégie. Une carte très correcte quoi qu’il en soit.

Liliana des Royaumes Obscurs :

Comme son look de junkie le laisse supposer, cette Liliana semble assez faible. Sa première aptitude est intéressante (surtout si, comme on le pense, les shocklands sont réédités lors du prochain bloc), mais ne justifie pas vraiment de jouer un Planeswalker. Sa seconde aptitude coûte trop cher en Loyauté, avec en plus l’inconvénient considérable de tuer Liliana si elle l’utilise en arrivant ! Son ultimate est certes fort, mais l’expérience nous a appris qu’il était risqué d’évaluer les Planeswalkers sur la base de leur ultimate. Il est possible que cette Liliana trouve sa place en un ou deux exemplaires dans un deck contrôle ayant besoin de beaucoup de marais. S’il reste des decks contrôle, bien entendu.

Ombre de Liliana :

Une Ombre avec du card advantage inclus paraît intéressante. Mais la réédition de l’Ombre nantuko en M11 nous a appris que ce type de créature n’était plus forcément aussi viable qu’à une époque.

Marque du Vampire :

Oh, une belle aura à 4 pour perdre un maximum de tempo lors du 2 pour 1 !

Pourrissement cérébral :

Bien que la défausse non ciblée soit en général assez faible, il suffit d’une masse critique pour la rendre jouable. A surveiller donc.

Publié dans Reviews, Sans catégorie | Laisser un commentaire

Review de set M13 : Bleu (2/2)

Et c’est reparti pour cette revue de M13, avec la seconde moitié des cartes bleues. Le spoiler officiel

Sculpture mentale :

Tiens, un petit clin d’œil au Wallet Sculptor… Il est certain que WotC aime pousser les cartes de meules. Celle-ci risque de faire quelques ravages en Limité, particulièrement avec l’Archéomancienne. En Construit, je suis plus dubitatif.

Négation :

Cette carte me paraît reléguée au rôle de sideboard de prime abord, mais il est possible qu’elle soit adoptée en main deck post-rotation une fois que la Fuite de Mana ne sera plus avec nous. S’il reste des decks contrôle à ce moment-là, bien sûr.

Omniscience :

Encore une Mythique designée uniquement pour le format Commander. Le coût de 10 la rend bien évidemment prohibitive en Standard, et le Legacy et le Vintage ont mieux à faire qu’à tricher sur le coût de mana de ce type de carte (par exemple en trichant sur le coût de mana de cartes qui gagnent vraiment la partie).

Redirection :

Une réédition d’une bonne carte, pas forcément très glamour, mais efficace.

Rembobinage :

A priori, les 3 manas de Révocation n’allaient pas assez loin dans la haine démesurée que la R&D Wizards semble porter à tous les contresorts. Il est possible que le format qui arrive rende Rembobinage jouable, mais franchement je ne compterai pas trop dessus.

Voleur de Parchemin :

Eventuellement efficace en Limité si l’on dispose des moyens de le faire passer 2/3 fois…

Sommeil :

En limité, cette carte peut se révéler extrêmement puissante en cas de deadlock de créatures.

Entrelacs de sorts :

Oh, une rare à 6 manas pour le Commander. Marrant, on en manquait !

Sphinx d’Uthuün :

Avec le départ des Titans, le Sphinx of Fact and Fiction a peut-être une chance d’être utilisé comme finisher en deck contrôle. En Limité, il reste un spoiler monstrueux.

Léviathan de la Houle :

Cette carte a été jouée dans certains decks de réanimation en Legacy, elle a donc du potentiel. Elle combine blocage efficace des attaques ennemies au sol et condition de victoire. Moins évident en Standard où le potentiel de réanimation est nettement moindre.

Volte-face :

Une variante très intéressante du Contrôle Mental. L’effet est permanent, mais nécessite d’avoir une créature en jeu pour avoir lieu. A noter la possibilité de jouer politique avec cette carte pour les formats multijoueurs.

Talrand, invocateur céleste :

Cette carte a clairement du potentiel en Standard pendant la période de recouvrement, notamment grâce aux sorts de mana phyrexiane. Vu l’abominable coût moyen des sorts en M13, je suis plus dubitatif après.

Invocation de Talrand :

Le coût est assez agressif, mais je doute que cette carte ait des applications hors du Limité.

Ficelles du métier :

Intéressant éventuellement sur une créature avec défense talismanique, la possibilité d’un 2 pour 1 est trop grande sinon.

Désinvocation :

Au moins ils n’ont pas réédité Accroc de Vapeur à la place. :)

Enjôleur Vedalken :

Une carte de meule pour le Limité. Yawn.

Pisteur du vide :

Et encore une petite carte rare qui ne sert à rien, dans aucun format.

Coursier des eaux :

Eventuellement jouable en Limité. Serait intéressant s’il disposait aussi de l’aptitude symétrique.

Sterne des nues :

Une petite volante pour le jeu Limité, efficace mais pas très enthousiasmante.

Drakôn des vents :

Cf. Sterne des nues. :)

Conclusion :

Ouch. Le Bleu prend très, très cher dans cette édition M13. Je dirais que la pire régression est au niveau d’Index, qui prend la place de Contemplation. Certes, Contemplation est un sort exceptionnellement puissant, mais des variantes efficaces en moins fort existent (notamment Passe-passe, qui a déjà été dans un Core Set par le passé). La contre-magie est ridiculement faible, du niveau de M10 voire pire, et la pioche anémique. Suite aux grossières erreurs d’équilibrage des dernières années (Jace le Sculpteur d’Esprit, Mage Lancevif et Sondeur des Secrets), il semblerait que WotC ait décidé un ménage en profondeur. Et l’aversion d’une bonne partie de la R&D pour la contre-magie efficace n’est un secret pour personne. :(

Publié dans Reviews, Sans catégorie | Laisser un commentaire

Review de set M13 : Bleu (1/2)

Nous continuons notre revue des cartes de Magic 2013 avec la première moitié du bleu. Je rappelle l’URL du spoiler.

Archéomancienne :

Le Mage Lancevif du (très) pauvre, l’Archéomancienne a l’intérêt de renvoyer la carte en main et donc de choisir le moment de la relancer, sans avoir à l’exiler. Reste le coût, assez élevé.

Avemain arctique :

La deuxième créature du cycle « Gorille Beringeï » de M13, cet oiseau fera certainement parler de lui en Limité. La présence écrasante du Sondeur de Secrets risque hélas de lui faire mal par comparaison en Construit.

Augure de Bolas :

Cette carte est excellente dans tout deck raisonnablement chargé d’éphémères/rituels, et je la vois bien jouer un rôle comme ralentisseur dans un deck contrôle, comme le faisait avant lui l’Oracle des Portes de la Mer dans un précédent Standard. Son 1/3 lui permet par ailleurs de bloquer les 2/2 sans coup férir, et de tuer les 2/1 sans mourir.

Jeu d’Esprits :

Cette carte pourrait être amusante si le support était présent. Peut-être que le futur bloc Ravnica la rendra jouable. Pour l’instant, c’est un slot rare gaspillé.

Clone :

Certainement pas très excitant quand on sort d’un format avec l’Image Phantasmatique et le Métamorphe Phyrexian. Les 4 manas du Clone le rendent peu pratique comme solution aux problèmes de Geist de Saint-Traft et autres créatures légendaires, mais comme toujours, sa puissance sera proportionnelle aux créatures à cloner. Le clone avait été un peu joué par exemple lors de l’arrivée dans le format Standard des Titans.

Provocatrice de cour :

Une variante plus polyvalente de la Sirène attirante, avec un dessin magnifique par ailleurs. Cette carte sera certainement très jouée en Limité, mais semble un peu fragile et situationnelle pour le Construit.

Divination :

Un sort de pioche faible, mais qui remplit son office. Je ne vois pas bien pourquoi nous avons aussi fréquemment la même carte dans le Core Set et dans une édition qui tournera en même temps (Obscure Ascension ici).

Trombe d’Eau :

Turbo-Fog ! Une petite carte tempo pour le Limité, ou pour des applications bien spécifiques (turbo-fog !) en Construit. On verra si Ravnica apporte de quoi soutenir cette stratégie.

Incrustation :

J’aime beaucoup cette carte. Le coût paraît un peu cher pour le Construit, mais il s’agit d’un removal très passable en Limité, et sur le plan thématique c’est une totale réussite.

Dispersion d’essence :

Nous sommes loin de la Fuite de mana, particulièrement dans un monde post-Caverne des âmes… On verra si cette carte est jouée en Construit mais j’ai des doutes.

Envahisseurs Faeries :

Pour le Construit, pourquoi jouer cette carte alors que l’Ange de la restauration est légal ? La carte semble correcte en Limité.

Banc de Brouillard :

Je ne suis pas fan de ce genre de cartes, mais je reconnais leur efficacité dans certaines situations en Limité. Inutilisable en Construit, évidemment.

Serpent portuaire :

Ah, le vieux serpent de mer, une constante de tous les sets ou presque, et toujours injouable.

Hydrodéferlante :

Un combat trick pas terrible pour le Limité.

Index :

En fait d’index, cette carte représente plutôt un majeur tendu aux amateurs de sorts de sélection efficace (Contemplation, Prédestination…). Pas de cantrip (et donc Card Disadvantage), et impossibilité de remélanger la bibliothèque si les 5 cartes vues ne conviennent pas. Une carte épouvantable, alors que Passe-Passe, par exemple, aurait parfaitement convenu.

Jace, Expert en Mémoire :

Ce Jace a été joué en Sideboard dans le miroir contrôle, qu’il domine aisément s’il arrive à résoudre. Si une stratégie Meule ou Turbo-Fog voit le jour dans le prochain Standard, il en sera vraisemblablement une pièce maîtresse. Actuellement, son manque d’impact sur le board et son incapacité à se protéger le relèguent à un rôle secondaire.

Phantasme de Jace :

Pendant 3 mois, je vais essayer de m’amuser en collant une Epée de Corps et d’Esprit dessus. Après 3 mois, je compte les ranger dans mon classeur.

Progéniture kraken :

Un mur qui peut attaquer. :) Pourquoi pas dans un deck Limité ayant besoin de temps pour se développer.

Maître du Trident de Perles :

Une redite du Lord of Atlantis, qui cette fois ne risque pas de pourrir le miroir Merfolk. :)

Probablement injouable en Standard à moins que Ravnica ne nous amène des Ondins par dizaine, mais pourrait ouvrir la main à un deck Merfolk Legacy ne contenant que des lords.

Ondin du Trident de Perles :

A part pour le facteur nostalgique, je ne vois pas plus l’intérêt de réimprimer cette carte que la Licorne Nacrée…

Publié dans Reviews | Laisser un commentaire

Review de set M13 : Blanc (2/2)

Nous continuons cette revue de M13 avec la seconde moitié des cartes blanches. Je rappelle l’URL du spoiler

Chevalier de la Gloire :

Enfin une créature Exaltation raisonnable : un coût intéressant, des stats solides, et une évasion (certes limitée). Si White Weenie/Exalted est un deck, cette carte en fera partie.

Cercle de l’Oubli :

Une des meilleures réponses qui soient, capable de gérer aussi bien des créatures que des Planeswalkers. Excellent aussi bien en Limité qu’en Construit.

Odric, Maître tacticien :

Le cycle des légendes rares de M13 est assez intéressant, car ces cartes sont aussi bien relativement puissantes que très bien conçues thématiquement parlant. Odric semble très efficace dans un jeu White Weenie ou Boros. Il demande de mettre au moins 4 créatures sur la table, mais la récompense potentielle est à la hauteur de l’investissement.

Pacifisme :

Du Removal solide pour le Limité. Rien à dire.

Buffle des champs de piliers :

Ce qui était acceptable dans le format ultra-speed de Zendikar limité, où le Buffle pouvait être un coup d’arrêt pour les petites créatures agressives ne l’est plus forcément en M13…

Dépuration planaire :

Trop cher pour un sweeper dans un deck contrôle compétitif. Ne peut donc pas prétendre remplacer le Jour de Condamnation.

Eléphant prisé :

Ce cycle sur le thème du Gorille Beringeï semble très fort en Limité, et pourrait avoir des applications en Construit. L’éléphant semble néanmoins un peu faible en Construit (4/4 pour 4 avec piétinement payant).

Pluie de lames :

Encore un combat trick pour le Limité.

Ravaudeur de foi rhox :

L’effet (doubler les gains de vie) est indubitablement puissant dans un deck fait pour en abuser, mais une réédition du Souverain Félidar n’aurait pas été de refus…

Passage protégé :

Génial, un Fog !

Ange de Serra :

Autrefois la créature la plus puissante du jeu, la Serra est devenue une carte strictement réservée au Limité. Sniff.

Avatar de Serra :

Pas d’évasion, pas de protection, 7 manas. A part en Limité, sans intérêt aucun.

Vengeresse de Serra :

Sans Fiole d’Ether, la Vengeresse est tout de suite moins intéressante. Néammoins, il se pourrait que le format lui trouve une place.

Démonstration de valeur :

Encore un combat trick pour le Limité. Il en faut.

Lion à fourrure argentée :

Oh, un ours blanc ! Evidemment injouable en Construit, et pas très excitant en Limité, mais une carte qui remplit son office.

Archange sublime :

Peut-être la nouvelle carte la plus forte du set en Construit. Dans un deck comprenant un nombre suffisant de créatures, les one-shots vont pulluler. A noter une interaction assez effroyable avec le -3 du nouvel Ajani (double initiative + vol).

Toucher de l’Eternel :

Oh, une carte rare faite pour le Commander et totalement injouable dans les autres formats ! Rassurez-vous amis lecteurs, vous en verrez bien d’autres dans cette review.

Faucon de guerre :

J’aime bien cette carte. Le niveau de puissance paraît intéressant, avec une restriction acceptable.

Prêtre de guerre de Thiune :

Une réédition d’une des bonnes nouveautés de M11. Cette carte est excellente en support dans tout deck blanc, et ses stats font qu’elle est jouable sans problème en Limité.

Dogue Morsguerre :

Cette carte remplace visiblement l’Avant-Garde d’élite, mais je ne suis pas sûr qu’elle le fasse correctement. :)

Conclusion :

Le blanc ne s’en sort pas trop mal dans M13 si l’on considère sa composante agressive et le gain de vie, beaucoup moins si l’on regarde son rôle de soutien à une stratégie contrôle (la perte de Gideon Jura et de Jour de Condamnation fait très mal à cet égard). Les deux nouvelles Mythiques (Ajani 3 et l’Archange Sublime) semblent extrêmement fortes en jeu agressif mono-W ou W/G.

Publié dans Reviews | Laisser un commentaire

Review de set M13 : Blanc (1/2)

Bonjour,

Afin d’essayer de lancer le Blog des Arpenteurs, je vous propose, à l’occasion de la révélation du set complet M13 une petite analyse rapide. Commençons, comme il est coutume, par les cartes blanches.

Ajani, Meneur de la Bande :

Ajani est, avec Liliana, un des deux Planeswalkers d’origine n’ayant pas eu de lifting au moment de M12 (il avait été remplacé par Gideon Jura, et Liliana par Sorin Markov). C’est maintenant chose faite, et Ajani revient dans une nouvelle incarnation. A 3 manas, Ajani dispose d’aptitudes résolument orientées aggro, et plus offensives que sa première version. Dans un jeu blanc/vert, il est susceptible d’arriver sur la table au second tour avec l’aide d’un Pèlerin ou d’un Oiseau. Il ne peut pas se défendre seul, mais son coût très faible associé à sa loyauté font qu’il peut s’en passer. Son -3 risque de finir en one shot un certain nombre de parties.

Frappe-Soleil d’Ajani :

Un sort de signature pour le nouveau planeswalker, ce chat 2/2 Lien de Vie sera bien évidemment joué en limité, mais ne paraît pas avoir de grandes implications en construit.

Miséricorde des Anges :

4ème édition pour ce sort dont nous nous serions bien passés, surtout qu’il est présent dans l’extension Avacyn qui restera en standard aussi longtemps que M13…

Oraison angélique :

L’exaltation est la mécanique réintroduite à l’occasion de M13, un concept ayant débuté lors de M11 avec Regard, puis M12 avec Soif de Sang. Oraison angélique n’en est hélas pas un très bon exemple, étant trop cher pour le construit au regard de l’effet.

Chevalière accompagnée :

J’aime bien le look Jeanne d’Arc de la carte, mais force est de constater qu’une 2/2 Initiative pour 3, même si elle apporte un token 1/1 ne va pas déplacer les foules en Construit. La carte semble néanmoins forte en Limité.

Ecuyer avemain :

Une mauvaise carte avec l’exaltation de plus.

Aigle rixevol :

Une 2/2 Vol pour 5 avec un effet restreint quand elle arrive en jeu. Je signe où ?

Capitaine des veilleurs :

Le coût de 6 mana rend la carte assez difficile à jouer en Construit compétitif, mais cette carte est avant tout exemplaire pour sa thématique. Une bombe en Limité, et jouable en casual.

Appel du capitaine :

Un bon lien thématique avec la carte précédente, raisonnable en Limité. Je dirais injouable en Construit, en particulier dans un format où des alternatives bien plus fortes existent.

Croisée d’Odric :

Le coût paraît calculé assez agressivement pour que cette carte soit utilisée en Construit. Il y a clairement du potentiel, même si l’absence d’aptitudes défensives ou d’évasion nuira certainement.

Faveur divine :

Un bonus extrêmement faible, la possibilité de se prendre un 2 pour 1. Injouable en Construit comme en Limité.

Verdict divin :

Du removal pour le Limité. Il en faut, je suppose.

Effacement :

Un coût agressif pour un effet très ciblé.

Récompense de la foi :

Très bon contre les sweepers comme Jour de Condamnation, mais nécessite de laisser 4 manas ouvertes. Ne sert à rien contre Terminus.

Charge glorieuse :

Combat trick pour le Limité. Assez bof qui plus est.

Protecteur Griffon :

Encore une créature solide en Limité, sans application particulière en Construit.

Lion Gardien :

5 manas pour une 1/6 Vigilance. Lamentable.

Vigiles d’Akrasa :

Encore une mauvaise créature pour l’Exaltation.

Guérisseuse de la Bande :

Une variante plus puissante et plus chère de la Garde des Ames. Paraît très fort en Limité, et il se peut qu’elle ait une (petite) place en Construit si un deck comme Soul Sisters réapparaît.

Héros intrépide :

L’effet est indubitablement puissant dans certains cas, mais peut aussi bien ne servir à rien.

Publié dans Reviews | Laisser un commentaire

Bienvenue sur le blog !

Bonjour,

Bienvenue sur le blog de l’Assemblée des Arpenteurs. Ce blog comprendra des informations générales, des réactions à chaud, et les billets d’humeur de l’équipe.

Bonne lecture !

Publié dans Informations générales | Laisser un commentaire