Review de set M13 : Vert

M13 étant désormais inclus dans la base de données Gatherer, je ne rappelle plus l’URL du spoiler visuel.

Boue acide :

Boue acide est une pièce maîtresse des decks verts depuis sa première impression en M10. Le niveau de puissance de la carte ne change pas (destruction assurée d’un permanent problématique + échange possible avec une autre créature grâce au contact mortel), mais la rotation lui fera perdre ses deux meilleurs tuteurs : Zénith du Soleil Vert et Cosse de Gestation. Reste la puissante combinaison avec les cartes « blink » d’Avacyn (navigateur morne-oeil principalement).

Elfe de la Charmille :

Que serait un core set sans un Elfe à mana ? Bien que problématique avec les doubles terrains actuellement disponibles (terrains M10, Cicatrices et Innistrad), cet elfe sera incroyable si Ravnica ramène les shocklands (c’est d’ailleurs une caractéristique récurrente de M13).

Scarabée d’affinité :

Cette carte est très bonne en Limité, surtout en combinaison avec le Primadox rugissant. Je ne suis pas sûr que son niveau de puissance justifie son inclusion dans un deck construit, toutefois.

Royaumes abondants :

Oh, une rare pour le Commander !

Récolte généreuse :

Cf. Miséricorde des anges pour voir mon opinion sur les cartes de pur gain de vie.

Coursier centaure :

Le Coursier fait partie de ces cartes qui démontrent, s’il en était besoin, que WotC a réussi le tour de force de faire 2 jeux en un seul, partageant les mêmes règles de base. Le niveau de puissance des cartes (principalement les créatures) entre le Construit (cartes rares et mythiques)  et le Limité (cartes communes et peu communes) est tellement différent qu’il pourrait tout aussi bien s’agir de deux jeux distincts.

Recluse mortelle :

Une inclusion raisonnable mais pas excitante à tout deck vert qui aurait des soucis avec les créatures adverses, volantes principalement.

Guivre de Valsoir :

Un bon finisher en Limité.

Guivre séculaire :

L’effet est intéressant, et le corps impressionnant, mais je pense que l’absence de protection sur cette guivre va l’éloigner de la jouabilité en Construit.

Archidruide Elfe :

Cela fait déjà 4 ans que l’architecte nous accompagne. Evidemment, sa qualité est directement fonction des Elfes alentour. Nous sommes plutôt gâtés sur ce Core Set avec des Elfes de bonne qualité (Charmille, Visionnaire et Yeva), mais il manque clairement la masse critique nécessaire à l’apparition d’un deck Elfes en Standard. Heureusement, il existe de nombreux Elfes sur Ravnica…

Visionnaire Elfe :

Quand on parle d’Elfes de bonne qualité… Celui-ci est joué jusqu’en Legacy, où son interaction avec le Symbiote de Brinbois le rend redoutable.

Cherchauloin :

Le remplacement de la Croissance Luxuriante semblerait pouvoir bien fonctionner avec des terrains non-basiques possédant un des types de base… Je me demande ce que cela peut bien vouloir signifier…

Sanglier Piedesilex :

Cette carte a un potentiel indiscutable en Construit (3/3 pour 2, avec Célérité activable), à condition que la place existe dans le format pour des decks agressifs Vert/Rouge (c’est le cas actuellement, mais cela peut changer).

Brouillard :

Inutile depuis Alpha, sauf aux très rares moments où Turbo-Fog est jouable, et même alors il existe souvent de meilleures alternatives.

Bourgeonnement fongoïde :

J’aime bien ces effets « la taille compte » en vert, même s’ils sont rarement jouables en Construit du fait des risques élevés de removal en réponse. En Limité, les risques sont plus faibles, et nous avons là un excellent producteur de tokens.

Garruk, Chasseur Primordial :

Bien que son incarnation d’Innistrad lui fasse de l’ombre, ce Garruk reste une puissance formidable, son principal défaut étant l’impossibilité de le splasher. Il est capable de se protéger tout en progressant vers son Ultimate, et peut même servir en sacrifice dès son arrivée pour recharger une poignée de cartes si on dispose d’une bonne créature (si je peux tirer 4-5 cartes pour 5 en vert, je ne vais pas m’en priver).

Chef de Meute de Garruk :

J’apprécie énormément cet effet, mais je dois reconnaître qu’il est un poil trop cher pour le Construit, même si le Thragcorne pourrait peut-être changer un poil la donne.

Sceau Chtonien :

Du hate anti-cimetière qui se remplace ? Je signe ! Une très bonne réédition. Sur le plan de la thématique, cette carte s’inscrit bien dans la logique du vert qui compte plus le nombre de cartes dans les cimetières que d’essayer de les rejouer/réanimer.

Traqueuse de bête de la Mwônvouli :

Ce tuteur ne fait pas de card advantage, mais reste une option pour aller chercher, par exemple, une Boue Acide une fois les meilleures options disparues. Evidemment très bon en Limité pour peu qu’on dispose d’une ou deux cartes en cible.

Naturalisation :

Cette carte reste une des meilleures options de sideboard pour le vert. Il est cependant dommage qu’elle soit dans quasiment tous les blocs et les Core Set (notamment le double emploi Innistrad/M13). Il aurait été appréciable de voir une variation (Revendication par la Nature, par exemple).

Tomber à pic :

Le plus gros troll du set, les joueurs ont pu croire jusqu’à la dernière minute qu’en raison du placement des cartes, de l’absence des Oiseaux de Paradis, de l’Exaltation comme mécanique de set, et de la promesse de WotC de réimprimer des cartes clés pour le format Modern, la carte 178 serait le Noble Hiérarche.

Sauvagerie prédatoire :

Cet effet est à la fois moins puissant qu’Envahissement et rare au lieu de peu commun, ce qui protègera le Limité des « Overrun, derp derp » qui avaient souvent lieu.

Chasseur chassé :

WotC semble se diriger vers du pseudo-removal dans toutes les couleurs, celui du Vert étant fondé sur la notion de combat. La carte est correcte en Limité et sur le niveau de puissance me semble presque jouable en Construit si le format le permet.

Bête de chasse primordiale :

Je hais la Défense talismanique. Vraiment. Je n’avais aucun souci quand elle était limitée à quelques créatures spécifiques (les trolls principalement), mais le déluge survenu depuis M12 et Innistrad allant jusqu’à l’aberration que représente le Geist de Saint-Traft m’irrite au plus haut point. La bête de chasse ne pose pas de problème particulier que ce soit en Construit (trop cher) ou en Limité (beaucoup d’interactions de créatures), mais reste symptomatique.

Hydre Primordiale :

La définition même du spoiler en Limité, l’Hydre est trop lente pour le Construit. Il s’agit une fois encore d’un superbe travail au niveau de la thématique, toutefois, et nettement plus facile à suivre en jeu que les précédentes hydres.

Dryade quirionaise :

Si seulement le bloc qui suit avait une forte composante multicouleur, la Dryade serait intéressante… :) . Plus sérieusement, la réédition de l’Ombre de Nantuko nous a bien montré qu’une créature qui était forte à une époque n’est pas forcément viable dans le Standard de nos jours (je ne jouerais pas Ernham Djinn ou Juzam Djinn en Construit, par exemple).

Rancoeur :

Woooah. Il s’agit ici de la réédition la plus impressionnante de M13, et ce n’est qu’une peu commune. Rancoeur est quasiment ingérable en Limité (peu de removal en éphémère, de défausse ou d’exil), et va vraisemblablement marquer le Construit. Pendant quelques mois, donner le Piétinement à un Doyen de Brunbosquet sera vraisemblablement assez fort.

Chemin du Ranger :

Oh, de la rampe qui interagit avec les terrains non basiques mais possédant un type de base ! Marrant, ça.

Ravivement :

Visiblement, le coût de mana de Réapparition n’est pas un souci quand on ramène des cartes vertes et non des Time Walk du cimetière… :)

Primadox Rugissant :

La Ruée de Gnous était plus impressionnante, mais à l’époque 50% des créatures n’étaient pas des sorts déguisés, de sorte que le bounce représentait un réel inconvénient. Avec le Primadox, c’est de la valeur ajoutée.

Araignée sentinelle :

Tiens, un Ange de Serra vert… Je préfère l’original. :)

Don du Serpent :

Dans la mesure où cette carte n’apporte pas de clause de régénération, elle pourra au mieux faire un effet de surprise et finir en 1 pour 2 (lâcher une petite créature et le don contre une grosse créature adverse). Bof. Par ailleurs, s’agissant d’un éphémère, elle n’offre pas le caractère dissuasif en défense du contact mortel. Correct en sideboard limité, dirons-nous.

Araignée fouettesoie :

Dans un monde de tokens esprits et d’Aberrations Insectoïdes, cette araignée et son Ouragan répétable ont un potentiel de sideboard (l’Araignée Lance-dard ayant été vue dans quelques sideboards).

Baloth à piquants :

Raisonnable en Limité, surtout si l’on dispose de quelques Combat Tricks pour aller avec.

Thragcorne :

Le Thragcorne est très probablement la meilleure carte de M13. Elle force déjà le respect par elle-même, en imposant un coup d’arrêt sévère à toute offensive aggro (5 points de vie et un bon bloqueur, avec promesse d’un second bloqueur), ainsi qu’à la tactique de « removal » la plus commune en Standard, j’ai nommé le tristement célèbre Accroc de Vapeur (pas vraiment très rentable de faire un Accroc de Vapeur sur un Thragcorne). Garder une 3/3 en cas de Terminus ou de Jour de Condamnation n’est pas non plus à dédaigner par les temps qui courent.

Toutefois, le Thragcorne devient hallucinant une fois combiné avec les effets de blink. Un simple Ange de la Restauration nous fournira ainsi 5 PV et une 3/3 (en plus de la 3/4 Vol, je le rappelle), et je ne parle pas d’un Navigateur Morne-Oeil qui aura le même effet pour 1U… Je prédis à cette carte un très, très bel avenir en Standard.

Loup de la Meute des forêts :

Une carte pour le Limité, et je dirais même plus particulièrement pour le Draft, ou il paraît possible d’en attraper quelques uns.

Croissance Titanesque :

Parce que la Croissance gigantesque n’était pas assez forte. :) Un des meilleurs combat tricks, aussi efficace en attaque qu’en défense, combinant parfaitement, par exemple, avec le Baloth à piquants.

Avaleur de Vastebois :

Bien meilleur que la Guivre Vorace qui occupait précédemment ce slot de « grosse guivre commune à 6″ du fait de son meilleur rôle défensif.

Yeva, héraut de la Nature :

Flash a toujours été une aptitude puissante, et le coût de mana de Yeva est extrêmement agressif pour son effet. Si vous avez eu la joie ces derniers mois d’empaler une de vos créatures sur un Ange de la Restauration, vous apprécierez certainement une 4/4 Flash pour 4…

Mageforce de Yeva :

Un effet correct en Limité si on arrive à le sortir en temps et en heure, ou si l’on dispose d’une créature évasive.

Conclusion :

Le Vert s’en sort très, très bien en M13. Non seulement ses points forts (rampe, grosses créatures) sont conservés, mais à cela se rajoutent une meilleure gestion des permanents et quelques bon sorts utilitaires (notamment la Rancoeur).

Ce contenu a été publié dans Reviews, Sans catégorie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>