[GTC]Review, cartes blanches

Bonjour,

et bienvenue dans cette review d’Insurrection. Afin d’essayer de garder un soupçon de responsabilité personnelle, commençons par regarder un peu ma dernière review, celle de M13. Pour M13, j’avais repéré, comme cartes blanches avec du potentiel en Construit : Ajani 3, Effacement, Chevalier de la Gloire, Odric, Ravaudeur de Foi Rhox, Vengeresse de Serra, Archange Sublime, Faucon de Guerre, Prêtre de guerre de Thiune. Le Chevalier, l’Archange, le Chevalier et le Ravaudeur ont été dans nombre de decklists Standard performantes, et Ajani a fait quelques apparitions (en un ou deux exemplaires) dans des listes G/W. Les autres cartes n’ont pas vu trop le jour.

Le spoiler est disponible par ici.

Manoeuvre aérienne :

Un Combat Trick pour le Limité. Assez versatile car il peut servir en défense comme en attaque.

Edit angélique :

Du removal pour le Limité (ceci risque d’être une constante pour cette review).

Assaillante angélique :

Cette ange est intéressante dans la mesure où son effet s’applique dès le tour où elle arrive en jeu (pseudo-célérité). Elle reste assez chère pour l’effet, néanmoins.

Griffon d’assaut :

Et une petite volante pour le Limité, une.

Gardes de la Basilique :

Cette carte dont les statistiques la condamnent au Limité (défenseur, 1/4 pour 3 manas) s’inscrit très bien dans la stratégie attentiste Orzhov.

Obéissance aveugle :

Un mini-Kismet assez prometteur, je vois bien cette carte être jouée pour contrer les decks reposant massivement sur les créatures Célérité. L’inclusion de l’Extorsion sur cette carte fait qu’elle n’est pas inutile en de multiples exemplaires.

Elite de Boros :

Une 1/1 qui devient 3/3 uniquement quand on attaque avec deux autres créatures ? Bataillon est une mécanique intéressante, mais cette carte est définitivement trop faible.

Habitante de la rue du Tribunal :

Le problème de cette carte est que les créatures arrivent le plus souvent sur le champ de bataille pendant le tour du contrôleur (peu de créatures flash), et qu’à ce titre elle est beaucoup plus utile en attaque qu’en défense. Décent en Limité, toutefois.

Airjek audacieux :

Des 3/1 pour 2 ont déjà été jouables en Construit (Paladin des Accordeurs par exemple), et l’Airjek a du potentiel d’évasion. Pas incroyable, mais correct.

Chaire du consignataire :

Extrêmement mauvais en Construit du fait d’un coût de mana prohibitif, une forme de piètre removal en Limité.

Srâne obéissant :

Cette carte peut s’inscrire dans une stratégie d’attente en Limité du fait de sa régénération peu chère. Aucune application construite envisagée.

Carabin du front :

Cette carte est un design exécrable. Sans parler du fait que 3/3 pour 3 manas (dont une seule colorée) pousse assez loin la balance du Power Creep, la seconde capacité n’a aucun sens thématique. Nous sommes une fois encore dans une situation où des sorts trop puissants sont lâchés dans la nature (Révélation du Sphinx et Bûcher des Damnés dans le cas présent), et où la solution prend la forme d’une carte de hate extrêmement ciblée, et du coup peu intelligente.

Gideon, Champion de la Justice :

Gideon Jura est un de mes Arpenteurs préférés. Gideon était particulièrement fort en Standard dans la mesure où ses aptitudes lui permettaient de contrôler le board de façon très efficace, protégeant le joueur ou un autre Planeswalker, et se combinant très bien avec d’autres Planeswalkers (Ajani Vengeur, Tamiyo…), et où sa transformation en créature faisait de lui un excellent finisher. C’est lui qui avait rendu possible un de mes decks préférés, American Friends (Bleu/Blanc/Rouge contrôle Planeswalkers).

Le nouveau Gideon peut lui aussi se transformer en créature, et sa loyauté progresse potentiellement très vite. Malheureusement, il ne peut pas forcer d’attaque, et il est fort probable qu’un adversaire Aggro le contournera pour attaquer directement le joueur, éventuellement en laissant un chump blocker en défense. Je dirais que le cas le plus favorable face à de l’aggro serait de poser Gideon au tour 4, d’activer son +1, de prier pour ne pas mourir (ou que l’adversaire attaque Gideon), de réactiver son +1 si besoin au tour suivant, puis de nettoyer le champ de bataille. Bof.

Vigile des Sans porte :

Une bonne carte pour le Limité, capable de gérer facilement les meutes de petites créatures. Combinaison amusante sans plus avec le Revendeur de Belladone en construit. :)

Rune de garde morgueguilde :

Les Wards sont inutiles depuis les Alphas. Celui-ci ne va pas changer grand chose.

Défendez les portes ! :

A voir si un deck Portes est faisable/intéressant en draft. Aucune application en Construit.

Manteau sacré :

N’oublions pas que la Protection contre les Créatures rend de fait la créature enchantée imblocable. A ce titre, le Manteau d’Esprit a vu des usages en Construit (deck aura ou poison). Cette version risque cependant d’être un peu chère pour le bonus apporté.

Chevalier d’Obligation :

La Vigilance s’inscrit bien ici aussi dans l’approche défensive qui caractérise Orzhov. Très jouable en Limité.

Veilleurs Chevaliers :

2 tokens 2/2 Vigilance pour 5… Raisonnable en Limité, inefficace en Construit.

Primordial illumineur :

Les Primordiaux sont un nouveau cycle inspiré de celui des Titans de sinistre mémoire, et très nettement, comme beaucoup de rares dans les sets récents, orientés pour le Commander. Selon le nombre de joueurs dans la partie, il est évident que de multiples « Retour au Pays », attachés à une créature 4/7, sans même prendre en compte d’éventuelles astuces de bounce/blink ne sont pas à dédaigner… En casual avec un Navigateur morne-oeil, peut-être ?

Enquête pour meurtre :

Une carte tout à fait jouable en Limité, même si les applications en Construit semblent peu probables.

Commandos de l’Escouade Nav :

Une créature avec le Bataillon raisonnable pour le Limité, avec une pseudo-vigilance et une taille raisonnable.

Charge des justes :

La vitesse Rituel de ce sort empêche de s’en servir comme combat trick. Un peu léger face à un Overrun, mais bon.

Passage préservé :

Un anti-removal peu cher, mais peu efficace.

Frappe :

Une réimpression toujours efficace comme removal en Limité (marrant comme on s’y retrouve !).

Syndic des dîmes :

Un « ours » avec Extorsion, raisonnable pour du Limité.

Protecteur de l’Urbis :

De nos jours, de nombreux sets offrent un générateur d’ange. Celui-ci n’est pas très impressionnant, mais a quelques applications avec le thème « blink » d’Avacyn Ressuscitée.

Tigre de Zarichi :

Le Standard en cours nous a montré à quel point le gain de vie poussé à l’extrême pouvait avoir une importance. Le Défoncecrâne va rendre le gain de vie « one shot » problématique, reste à voir si des cartes comme le Ravaudeur de Foi Rhox et le Tigre de Zarichi sont la bonne réponse. Je dirais oui pour le Ravaudeur, et non pour le Tigre.

Conclusion :

Pour un joueur en Construit, le blanc n’est pas vraiment à la fête dans GTC. Le Carabin du Front est de loin la meilleure carte pour le Standard, et l’Obéissance aveugle aura certainement des applications. On peut aussi vaguement imaginer un deck casual « blink » avec des cartes d’Avacyn, dans la mesure où plusieurs effets d’entrée en jeu sont puissants (Protecteur de l’Urbis, Primordial illumineur).

Ce contenu a été publié dans Reviews. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>